Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

polar-mafia

Le Corps de mon ennemi (Henri Verneuil -1976)

Publié le

Le corps de mon ennemi - 1976 par mariodelpais M arie-France Pisier est un délice. Belmondo fait un étalage d'interprétations. Henri Verneuil ose un montage audacieux. Le Corps de mon ennemi n'a eu effectivement nul besoin de la présence de Bernard Blier...

Lire la suite

Adieu poulet (Granier-Deferre -1975)

Publié le

" Adieu Poulet " extrait du film de (1975) envoyé par DIRECTVISION1. - Regardez plus de films, séries et bandes annonces. La double présence de Patrick Dewaere et Lino Ventura, ainsi que le savoir-faire de Pierre Granier-Deferre en matière de...

Lire la suite

The Yards (James Gray -2000)

Publié le

    « A New York où j'ai grandi, mon père dirigeait une entreprise qui fabriquait des rames de métro. Le film est né des souvenirs que j'ai de lui négociant avec les représentants de la municipalité, avec pour toile de fond toute la corruption...

Lire la suite

A bout portant (Fred Cavayé -déc10)

Publié le

    Fred Cavayé avait réalisé Pour elle il y a deux ans. Un thriller bien de chez nous : des moyens limités, une durée courte mais du suspense sans artifices ni extravagances. Alors que le remake américain de Pour Elle s'apprête à sortir (Paul...

Lire la suite

Les Affranchis (Martin Scorsese -1990)

Publié le

Les affranchis envoyé par misssy. - Regardez des web séries et des films. Martin Scorsese et son New-York natal. Toute une histoire. Celle-ci est particulièrement savoureuse et est devenue culte. Elle mêle trois univers : son enfance dans Little Italy...

Lire la suite

Pulp Fiction (de Quentin Tarantino - 1994)

Publié le

  « N on je suis désolé masser les pieds d une gonzesse c est pas pareil que de ( bip censure) dans son sacro-saint ( bip censure). » Pulp Fiction pose problèmes, notamment de par la notoriété mondiale aguicheuse et grand public de sa troupe d acteurs,...

Lire la suite

Public Enemies (Michael Mann -juill.09)

Publié le

Plus d'infos sur ce film Michael Mann parvient tout juste à associer le fond à la forme. La forme, virtuose, se risque parfois à écraser les interprétations et les sentiments. Ensuite par contre, le film monte en puissance, remarquablement desservi par...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 > >>