Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

comedie noire

Le Bruit des glaçons (Bertrand Blier - août10)

Publié le

  Cancer est peut-être un des derniers mots sur lequel il est difficile de rire. Mais avec Bertrand Blier et un duo comme Dujardin et Dupontel le Bruit des glaçons ne peut tomber dans l'oreille d'un sourd.   Pitch C'est l'histoire d'un homme...

Lire la suite

In the air (Jason Reitman -fév2010)

Publié le

  Un peu trop aérien ! Une pléiade d occasions manquées en terme scénaristique, un rôle-titre qui ne méritait finalement pas son Oscar de meilleur interprète, In the Air restera bien le vent du boulet mais non le boulet. En l absence d étincelles,...

Lire la suite

La Traversée de Paris (Claude Autant-Lara -1956)

Publié le

  La Traversée de Paris - Mr Jambier 45 rue de Bolivot !!! envoyé par Films-Comiques. « Jambier !! Jambier ! J'veux mes deux-mille francs ! Jambier !! » On accepte volontiers que dans cette séquence, Jean Gabin écrase Louis de Funès, tellement il...

Lire la suite

Inglourious Basterds (Quentin Tarantino-août09)

Publié le

« En détournant le sens de l Histoire, je suis dans l invention, dans la liberté créatrice, et je me libère ainsi du poids moral qui pèse sur les épaules de celui qui fait un film sur le sujet et qui se veut sérieux », TARANTINO   Plus d'infos sur...

Lire la suite

No Country for old men (frères Cohen -2007)

Publié le

Plus d'infos sur ce film Transposition moderne du western, No Country for old men démontre une fois de plus combien les frères Cohen en ont sous la semelle. Choisissant délibérément d'associer leur pathos grotesque à la violence physique, ils s'offraient...

Lire la suite

Merci pour le chocolat ! (Claude Chabrol -2000)

Publié le

Merci pour le chocolat - Bande annonce FR envoyé par _Caprice_. - Les dernières bandes annonces en ligne. Une architecture scénaristique parfois risible ou sur-interprétée, sans aucuns éléments perturbateurs ni dénouement final convaincant, et bien ce...

Lire la suite

Gran Torino (Clint Eastwood -fév09)

Publié le

C est un plaisir timoré qui convient pour décrire le fait de revoir le grand Clint devant la caméra. Il a pris un coup de vieux, ce qui, au début du film fout un coup de nostalgie avéré : cela me fera assez mal que de voir un tel géant partir un jour....

Lire la suite

1 2 3 4 > >>