Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MATCH POINT (Woody Allen -2005-)

Publié le

Avant-goût Après ses Escrocs mais pas trop et autres films moyens de ces derniers temps, Woody Allen fait son come-back au cinéma. Un vrai come-back puisqu il signe là un film sentimental noir sur fond de carriérisme, en plein Londres. Il sait y faire...

Lire la suite

MILLION DOLLAR BABY (Clint Eastwood -2004-)

Publié le

Avant-goût Sur fond de combats de boxe, Clint Eastwood, l auteur-réalisateur, a tenté de faire avancer le débat sur l euthanasie. Et c est tout en retenue et en maîtrise des propos qu il y ait brillamment parvenu. Son propos comporte même, en filigrane,...

Lire la suite

LE PIANISTE (Roman Polanski -2001-)

Publié le

Polanski a décidé là de ne pas jouer avec l'histoire, sauf peut être pour se servir d'elle comme d'une piqûre de rappel d'un cauchemar de notre histoire : la condition juive sous les nazis. Un film authentique : Polanski s'est brillamment servi de sa...

Lire la suite

LA PASSION DU CHRIST (Mel Gibson -2003-)

Publié le

Coupons court aux accusations d'antisémitisme qu'a subi Mel Gibson lors de la sortie en salle de ce film. Un film ni antisémite ni antisionniste : La Bible dit bel et bien que c'est en Judée que le Christ est mort sur la croix après avoir été flagellé...

Lire la suite

The Truman show (Peter Weir -1998-)

Publié le

Avant-goût satire un peu trop gentille sur le monde de la téléréalité et l avenir du monde de la télé. Dénonciation douce de notre société de consommation. Pitch Truman (Jim Carrey) est la proie d une machination gigantesque, dont il se rendra compte...

Lire la suite

LES POUPEES RUSSES (Cédric Klapisch -2005-)

Publié le

Happé par la déferlante médiatique autour du premier opus, l'Auberge espagnole, je suis allé voir les poupées russes. Petite déception ! Fini le sentiment d'évasion de l'auberge, fini l'incitation à la coloc et au voyage, ne reste que Duris (trop présent)...

Lire la suite

L'AUBERGE ESPAGNOLE (Cédric Klapisch -2001-)

Publié le

Ce film souffle à 300 gê ts un air de vacances, de jeunesse, de voyages, d'études. Une réussite ! En suivant Duris en partance pour Barcelone on est invité au voyage, au saut dans l'inconnu ! Quelle apologie pour la colocation voire pour l'exil ! Quelle...

Lire la suite